LE CERCLE DES TROPIQUES

Le premier roman  publié de  ALIOUM  FANTOURE, agé alors de 33 ans ,    est sorti en 1972, chez PRESENCE AFRICAINE, la maison d’édition de ALIOUNE DIOP, qui a sorti d’autres écrivains en cette période  importante  comme :….

Le roman a eu  l’année  suivante en 1973 le PRIX de littérature de l ‘Afrique Noire

et a été traduit en plusieurs langues. La traduction en anglais a été faite par  DOROTHY S.BLAIR ,  paru chez LONGMAN en 1981, dont nous citons quelques paragraphes ici.

D autres traductions en portugais ( o circulo dos tropicos ) , hollandais, ( Tussen de Kerkringen )  finlandais, etc,,, existent.

Ce livre a fait l’objet de maintes essais publiés ( voir la bibliographie jointe ) et de dissertations. Il est étudié dans  les lycées  et les universités en Afrique francophone et ailleurs.

Mot de l’éditeur :
Ici, sur le continent africain, au moment historique où se font les « indépendances », un homme simple, un peuple et un Etat font l’apprentissage de leur libération.
L’auteur en montre surtout la face nocturne ,amère et violente.
Alioum Fantouré sait que la misère de l’homme et que le pouvoir rend fou, et c’est sans indulgence qu’il dévoile les ravages de cette aveugle puissance.
Très fortement pèsent sur ce livre comme l’irrationalité du destin et la fermeture d’un cercle infernal, à quoi toutefois s’oppose une poignée d’hommes et de femmes ,amis de la liberté, militants de l’espoir et de la raison dans un monde absurde que la tyrannie a instauré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *